Social

Règlements

Composition des équipes

Dans la ligue 3 vs 3, chaque équipe est formée de 7 à 10 joueurs(ses) incluant le gardien(ne). La partie se dispute entre 2 équipes de 3 joueurs(ses) plus un gardien(ne) sur la surface.

Tous les joueurs(ses), incluant le gardien(ne), doivent être membres du réseau NBHPA.

Ligue adultes

Les joueurs(ses) doivent tous être âgés de 18 ans et plus.

Pour les équipes qui alignent des joueurs(ses) de moins de 18 ans, le(la) capitaine doit en informer les dirigeants de la Ligue. Ceux-ci décideront alors si l’équipe est acceptée ou non. De plus, c’est le(la) capitaine qui est responsable du comportement et des risques associés à un joueur(se) de moins de 18 ans.

Ligue mineures

Les joueurs(ses) doivent tous être âgés entre 7 et 17 ans.

Ligue séniors

Les joueurs doivent tous être âgés de 40 ans et plus.

L’équipement

Tous les types de bâtons sont acceptés. Les arbitres peuvent décider de retirer un bâton du match s’ils jugent que celui-ci est abîmé et/ou dangereux.

Le ruban sur les palettes n’est pas accepté.

Seules les balles de dek hockey sont acceptées (rose ou orange).

Les équipements suivants sont obligatoires pour tous les joueurs(ses):

  • Casque de hockey ou de dek hockey avec attache. Grille obligatoire pour les moins de 18 ans, fortement recommandé pour les 18 ans et plus.
  • Coquille (optionnel pour femmes)
  • Jambières qui couvrent les genoux et les tibias (hockey ou dek hockey);
  • Gants de hockey ou de dek hockey

Les gardien(ne)s doivent aussi porter tout l’équipement de protection d’usage : casque avec grille, protège cou, plastron, jambière de gardien, coquille, mitaine et bloqueur.

Les chandails de même couleur et avec numéro sont fortement recommandés. À défaut d’en avoir, l’équipe devra porter les dossards fournis par la ligue et les remettre après le match.

Cotes et restrictions

La liste de tous les joueurs(ses) avec les cotes est disponible sur le site.

À moins d’un cas particulier, ceux qui n’ont jamais joué au dek seront cotés pendant ou après la saison.

Dans certains cas particuliers, la Ligue se garde le droit de modifier ou d’ajouter une cote à un(e) joueur(se) avec la collaboration de la NBHPA. Advenant le cas, c’est au Capitaine de l’équipe de s’assurer que son alignement demeure légal.

Il est possible de demander une révision de cote à l’association NBHPA

Les restrictions dans chacune des catégories sont disponibles sur notre site internet.

Catégories

Les catégories sont:

Féminin : F6-F7 sujet à changement d’une saison à l’autre

Mixte : M6-M7

Masculin : Senior 40+

Dans le Féminin, aucun gardien masculin n’est accepté et ce, peu importe son âge.

Dans le Mixte, il est obligatoire d’avoir au moins une fille sur le jeu en tout temps. Le gardien ne compte pas.

Dans le Mixte, un but marqué par une femme compte comme pour les hommes soit 1 but/1point. Même chose pour les passes. Ce règlement est en vigueur dès le début de la saison mais est sujet à changement après discussion avec les capitaines d’équipe après 10 matchs de saison. NOTE :  Si nécessaire, une option à évaluer/discuter sera de limiter le nombre de but par joueur.

Lorsqu’un joueur(se) remplaçant(e) a participé(e) à 5 matchs avec une équipe, il(elle) appartient à celle-ci. Il (elle) ne peut donc pas jouer pour une autre équipe dans la même catégorie. Ce règlement ne s’applique pas pour les gardien(ne)s.

Un joueur(se) doit avoir participé à au moins 3 matchs en saison régulière avec la même équipe afin de pouvoir participer aux séries de fin de saison. Ce règlement ne s’applique pas pour les gardiens.

REMPLACEMENTS

Un(e) joueur(se) régulier(e) d’une équipe, peut remplacer dans une autre équipe de la même ligue en saison régulière jusqu’à un maximum de 3 parties, et ce sans frais.

Chaque équipe peut soumettre une liste de remplaçant(e)s régulier(e)s pour leur équipe: 3 remplaçant(e)s (1 fille et 2 gars) dans le mixte et 2 remplaçantes dans le féminin. Une fois approuvé par la ligue ces remplaçants réguliers peuvent être appelés par l’équipe au cours de la saison sans pour remplacer dans cette équipe sans avoir à faire approuvé et sans frais demandé par la ligue (le capitaine doit collecter les frais pour sa propre équipe). Dans le cas où il n’est pas possible d’obtenir un(e) remplaçant(e) de cette liste, l’équipe doit demander à la ligue de fournir un(e) remplaçant(e). Le/la joueur(se) appelé(e) devra payer les frais pour cette partie à la ligue à la réception avant la partie.

NOTE: Un remplaçant(e) doit être de même niveau (ou inférieur) au joueur(se) absent(e).

Le déroulement d’une partie

Il n’y a qu’un seul arbitre par match.

Un match est divisé en 3 périodes de 13 minutes non chronométrées (continues). Seul la dernière minute de la 3e période est à temps chronométré. Il n’y a pas de prolongation en saison régulière. En cas d’égalité à la fin du match, une fusillade aura lieu. Pour celle-ci, les 3 premiers joueurs(ses) par équipe doivent être différents, par la suite, une équipe peut décider d’envoyer le(la) même joueur(se) si le résultat est toujours à égalité. L’ordre/séquence à respecter lors de la fusillade est : gars, fille, gars, fille, …

*NOTE: Seulement lors d’une finale de série, en cas d’égalité à la fin du match, une période de prolongation de 5 min sera jouée. L’équipe qui marque le premier but de cette prolongation et déclaré gagnante. Si aucun but n’est marqué pendant cette prolongation, le match se décide en fusillade selon les règles ci-dessus.

À l’heure prévue à l’horaire, il y a une période de réchauffement de 2 minutes. Une équipe qui n’est pas prête pour le début de la partie reçoit une pénalité mineure + une autre pour chaque tranche de 2 minutes de retard. Au moment de débuter le match, l’arbitre décide si la durée du match doit être ajustée afin d’éviter un retard sur le match suivant.

Durant la période d’échauffement, chaque joueur(se) (incluant le gardien(ne)) doit se présenter au marqueur. Un joueur(se) qui n’est pas membre NBHPA ou qui n’a pas sa preuve vaccinale valide se fera refuser.

Les joueurs(ses) qui sont en retard ont jusqu’à la fin de la 1ere période pour se présenter. A la mise au jeu du début de la 2e période, aucun joueur ne peut être ajouté à l’alignement.

Il n’y a pas de changement de côté des gardien(ne)s entre les périodes.

Le temps d’arrêt entre les périodes sera de 1 min.

Si deux équipes ont une couleur semblable de chandails, l`équipe visiteur devra porter les dossards fournis par la ligue.  

Chaque équipe dispose d’un temps d’arrêt de 30 secondes par match.[DB2] 

Les règles

Mise au jeu

Une mise au jeu aura lieu au centre de la surface au début de chaque période.

Lors de la mise au jeu, les 2 palettes doivent être totalement en contact avec la surface à l’extérieur du carré central. [DB3] Les 2 joueurs(ses) doivent attendre que la balle touche à la surface avant de bouger.

Zones et règles de remise en jeu

Lorsqu’une équipe reprend possession de la balle suite à un arrêt de jeu (infraction ou sortie du jeu de la balle), l’arbitre doit indiquer la zone déterminée et l’équipe qui prendra possession. L’endroit de reprise de jeu est un des points de mise en jeu de la zone du joueur(se) qui reprend possession. Les joueurs de l’autre équipe doivent rester derrière la ligne médiane (jaune).

Après un but, il n’y a pas de mise au jeu. L’équipe reprend derrière sa ligne de but et le jeu repart dès le coup de sifflet. L’équipe adverse doit alors reculer à la hauteur des points de mise en jeu de la zone de reprise.

La reprise du jeu se fait comme suit:

  • Tous les joueurs(ses) adverses (incluant les bâtons) doivent demeurer derrière la ligne (ou point) indiquée jusqu’au coup de sifflet.
  • Le bâton du joueur qui reprend possession doit demeurer au sol jusqu’au coup de sifflet.
  • Au coup de sifflet, le joueur qui reprend possession dispose alors de 3 secondes pour avancer et traverser la ligne (ou point) indiquée.
  • L’arbitre donne le décompte des 3 secondes à voix haute.
  • Après cette limite (3 secondes) OU aussitôt que le joueur traverse la ligne (ou point) indiquée, la balle devient en jeu et les joueurs adverse peuvent alors venir récupérer la balle.

 

Refuge derrière le filet (trois secondes)

En zone défensive, lorsqu’un joueur se trouve derrière le filet de son gardien avec la balle, l’arbitre donne un décompte de 3 secondes à voix haute. L’équipe adverse peut toujours venir récupérer la balle. Si le joueur garde la balle plus de 3 secondes derrière son filet (sans bataille avec un adversaire), l’arbitre siffle l’arrêt de jeu et il y a perte de possession. L’équipe adverse reprend possession à un de ses points de mise en jeu, tout comme une sortie de balle.

 

Après cette limite, l’équipe adverse peut venir récupérer la balle. De plus, aussitôt que le joueur traverse la ligne de but, l’arbitre cesse de faire le décompte et la balle devient en jeu. Les joueurs adverses peuvent alors

Hors-jeu

Il n’y a pas de hors-jeu.

Changement

Lors d’un changement, le joueur(se) quittant la surface doit être à minimum 2 pieds de la bande du banc de son équipe avant que son remplaçant(e) ne puisse sauter sur la surface.

Si la balle touche le bâton ou les pieds du joueur(se) sortant, la balle est remise à l`équipe adverse et une reprise de jeu est faite de la ligne du centre.

Bâton élévé (High stick)

Un joueur(se) qui touche à la balle plus haut que la bande est en infraction (sans pénalité). L’équipe adverse reprend possession de la balle dans la zone délimitée.

Fermer la main

Lorsqu’un joueur(se) ferme la main sur la balle, l’équipe adverse reprend possession de la balle dans la zone délimitée.

Passe avec la main

En zone offensive, lorsqu’il y a une passe avec la main, l’équipe adverse reprend possession de la balle dans la zone délimitée.

Balle à l’extérieur

Lorsque la balle quitte la surface de jeu, elle est reprise par l’équipe adverse du dernier joueur (se) ayant touché celle-ci.

Balle immobilisée

Lorsque la balle est immobilisée et non-jouable, l’arbitre siffle. Si l’arbitre peut identifier un(e) joueur(se) qui a délibérément immobilisé la balle, l’équipe adverse reprend possession dans la zone délimitée. Sinon, il y a mise au jeu au centre. Cela s’applique également lorsqu’il y a une mêlée et que l’arbitre ne voit plus la balle.

Immobilisation par le gardien

Le gardien(ne) ne peut pas geler la balle lorsqu’il est à l’extérieur de sa zone de plus d’un pied ni derrière son filet. L’équipe adverse reprend alors possession de la balle dans la zone délimitée. Ceci ne s’applique pas lorsque la balle provient d’un tir direct.

Lorsque la balle reste coincée sur le filet de la portion arrière du but, le jeu se poursuit. Le gardien(ne) peut geler la balle par l’extérieur du but tout en gardant un pied dans sa zone. Par contre, il ne peut pas immobiliser la balle par l’intérieure du but à travers le filet. Il y a alors perte de possession.

Zone du gardien

Un(e) joueur(se) ne peut pas demeurer intentionnellement dans la zone du gardien adverse. Après avertissement, il y aura perte de possession si le joueur(se) demeure toujours en place.

But accordé

Si la balle dévie sur un arbitre ou un objet faisant partie intégrante de la surface, le but est accordé.

But refusé

Si la balle est déviée intentionnellement par une partie du corps d’un joueur offensif, le but est refusé. Si le bâton est plus haut que la bande lors du tir, le but est refusé.

Balle dirigée

Si le joueur offensif dirige la balle avec son corps vers le gardien, le jeu se poursuit.

Discussion avec les arbitres

Seul le(la) capitaine peut discuter avec les arbitres afin d’obtenir des explications, et SVP de façon respectueuse. Ils sont humains, tout comme nous.

Blessures

Un arbitre peut arrêter le jeu en tout temps lorsque, d’après lui, un(e) joueur(se) ou un gardien(ne) de but est blessé(e) et que la continuité du jeu pourrait aggraver sa blessure. L’équipe adverse du joueur(se) blessé(e) reprend possession de la balle dans la zone délimitée.

Si un(e) gardien(ne) de but est blessé(e), 2 minutes sont accordées afin qu’il(elle) récupère et retourne dans sa cage. S’il(elle) est incapable d’y retourner, il(elle) doit être remplacé(e) immédiatement afin que le match se poursuivre.

Plafond

Sur la surface intérieure, quand la balle touche au plafond et qu’elle retombe sur la surface, le jeu se poursuit. Par contre, si la balle entre dans le but directement après avoir touché au plafond, le but est refusé et on reprend avec une mise au jeu au centre.

Lancers frappés Les lancers frappés sont interdits, autant pour les filles que pour les gars. La limite acceptable de la hauteur de la palette lors d’un tir est à la hauteur des genoux pour le mixte et à la taille pour le féminin.

Glissades Les glissades (slides) sont interdites. Par glissade on entend le geste de se projeter au sol pour effectuer une glissade sur les jambières. Ce geste est à haut risque de provoquer un fauchage des jambes d’autres joueurs.

 

Punitions

Une punition est soit mineure, soit majeure. Il n’y a pas de lancer de punition.

Un(e) joueur(se) recevant une punition mineure doit passer 1 minute [DB5] au banc des punitions.

Si le joueur reçoit une punition dans la dernière minute de la partie, un lancer de punition sera accordé.

Un(e) joueur(se) recevant une punition majeure doit passer 2 minutes au banc des punitions.

Un(e) joueur(se) recevant une 3e punition mineure dans un match sera automatiquement expulsé(e) de la partie.

Un(e) joueur(se) recevant 4 minutes de punitions ou plus dans un match est expulsé(e). Ex : 2 punitions majeures ou une punition majeur et une mineure.

Lorsqu’une équipe est en désavantage numérique et que l’équipe adverse compte un but, la pénalité prend fin. S’il y a plusieurs punitions, seule la 1ère prend fin.

Lorsqu’il y a une seule punition, le jeu se déroule à 3 contre 2.

Lorsqu’il y a des punitions doubles (une de chaque côté), le jeu reprend à 3 contre 3.

Un(e) gardien(ne) de but ne peut pas être envoyé au banc des punitions. Lorsqu’il(elle) reçoit une pénalité, un(e) joueur(se) de son équipe doit prendre sa place sur le banc des punitions.

Si un(e) joueur(se) reçoit une pénalité pendant qu’un(e) autre joueur(se) de son équipe écoule déjà une punition, la 2e punition débute seulement lorsque la 1ère se termine (retardement).

Lorsqu’une fille reçoit une pénalité, l’équipe en défaut défend à 2 gars sur le jeu.

Lorsqu’un gars reçoit une pénalité, l’équipe en défaut défend à 1 gars et une fille sur le jeu.[DB6] 

Si plus d’un(e) joueur(se) d’une même équipe reçoit une pénalité, le jeu reste à 3 contre 2 et les pénalités seront successives. Les pénalités pour les filles sont purgées avant celle des gars.

Les punitions mineures (1 min)

Bâton élevé

Lorsque la palette d’un(e) joueur(se) atteint un(e) adversaire et que celle-ci dépasse le dessus de la bande.

Lancer frappé

Lorsqu’un lancer frapper est pris avec la palette qui dépasse la hauteur permise.

Dans le mixte, la hauteur permise est à la hauteur des genoux du joueur(se) effectuant le tir.

Dans le féminin, la hauteur permise est à la taille de la joueuse effectuant le tir.

La feinte de tirer avec la palette qui dépasse la hauteur permise est une perte de possession.

Avoir retenu

Lorsqu’un(e) joueur(se) retient le bâton d’un(e) adversaire.

Lorsqu’un(e) joueur(se) entoure ou retient un(e) adversaire.

Accrochage

Lorsqu’un(e) joueur(se) empêche la progression d’un(e) adversaire avec son bâton ou avec la main.

Obstruction

Lorsqu’un(e) joueur(se) entre en contact avec un(e) gardien(ne) de but.

Lorsqu’un(e)  joueur(se)  empêche la progression d’un(e) adversaire avec son corps, incluant le geste de mettre la main libre dans le dos.  L’utilisation de la main libre pour s’appuyer, ‘diriger’, ou pousser pour faire perdre possession n’est pas toléré.

Lorsqu’un(e) joueur(se) utilise son corps pour séparer un joueur(se) adverse de la balle (Pousser)

NOTE : La prise de position initiale pour protéger la balle (possession) ou pour bloquer le passage (non possession) est légale. Tout geste pour déplacer le corps d’un adversaire qui est déjà en position devient une infraction.

Rudesse

Lorsqu’un(e) joueur(se) pousse un(e) adversaire avec ses mains ou ses bras, avant ou après le coup de sifflet.

Coup de bâton (slashing)

Lorsqu’un(e) joueur(se) utilise son bâton pour frapper un(e) adversaire.

Glissade (slidding)

Lorsqu’un(e) joueur(se) se projeter au sol pour effectuer une glissade sur les jambières. Si le geste n’est pas jugé intentionnel lors d’un geste offensif, l’arbitre peut à sa discrétion simplement indiquer une perte de possession. Tout geste à caractère défensif sera pénalisé.

Wrap around

Lorsque le gardien(ne) balance son bâton derrière son filet.

Bâton brisé

Lorsqu’un(e) joueur(se) continue de jouer avec un bâton qui vient de se briser.

Lancer son bâton

Lorsqu’un(e) joueur(se) ou un(e) gardien(ne) lance intentionnellement son bâton.

Retardé le match

Lorsqu’un(e) joueur(se) ou un gardien(ne) déplace délibérément le but.

Lorsqu’une équipe n’est pas prête à débuter la rencontre.

Trop de joueurs

Lorsqu’il y a trop de joueurs(ses) à la fois sur la surface.

Les punitions majeures (2 min)

Attaque verbale

Lorsqu’un(e) joueur(se) manque de respect envers un arbitre ou envers un(e) autre joueur(se).

Lorsqu’un partisan d’une équipe manque de respect envers un arbitre ou un(e) autre joueur(se). Celui-ci est laissé à la discrétion du l’arbitre.

Antisportif

Lorsqu’un(e) joueur(se) provoque physiquement un(e) autre joueur(se).

Lorsqu’un geste est jugé antisportif par l’arbitre.

Bris d’équipement

Lorsqu’un(e) joueur(se) brise intentionnellement son bâton.

Lorsqu’un(e) joueur(se) endommage les installations ou les équipements.

Bagarre

Lorsque des coups sont portés envers un(e) adversaire (expulsion et suspension).

Mise en échec

Lorsqu’un(e) joueur(se) utilise son corps pour frapper l’adversaire.

Geste dangereux

Tout geste jugé dangereux par l’arbitre.

Les expulstions et suspensions

Tous les évènements passibles de suspensions seront analysés par les dirigeants de la Ligue.

Les gestes et les commentaires irrespectueux sont passibles de suspensions. Chaque situation est un cas particulier.

Un(e) joueur(se) qui est expulsé(e) d’une partie aura une rencontre avec un dirigeant de la ligue. Si une 2e expulsion survient le/la joueur(se) sera passible d’une suspension.

Les tentatives de blessures entraînent une expulsion et possiblement une suspension. Chaque situation est un cas particulier et sera analysée.

Les bagarres entraînent une expulsion et d’une suspension. Chaque situation est un cas particulier et sera analysée.

Selon le jugement des arbitres et des dirigeants de la ligue, d’autres situations peuvent également mener à des expulsions et à des suspensions. Chaque situation est un cas particulier et sera analysée.

Un joueur suspendu ne peut jouer dans aucune autre équipe ni aucune autre catégorie de la ligue. Il est suspendu jusqu’à ce que l’équipe pour laquelle il évoluait lors de l’événement ait joué le nombre de matchs à purger.